Vacances et déménagement

Lorsque vous êtes amenés à effectuer des déplacements avec votre furet il y a quelques règles simples à respecter.

Les vacances

Si vous décidez d’amener votre furet avec vous en vacances il faudra effectuer quelques vérifications avant le départ :


La trousse de secours doit contenir :

Les transports

Vous devrez adapter la cage au type de transport pour éviter que votre animal souffre du voyage. Si votre furet souffre du mal des transports votre vétérinaire pourra vous conseiller un médicament pour le soulager.

Pour les transports en voiture :
Vous devrez lui aménager un espace confortable et bien fermé. La cage devra être calée de façon à éviter qu’elle bouge lors d’un freinage brusque.
Vous placerez un linge humide sur la /les fenêtres qui donnent sur la cage (jamais de lumière directe au travers des vitres). S’il fait chaud, mettez la climatisation avec une ventilation très douce et peu de différence de température avec l’extérieur car les courants d’air sont très mauvais pour eux.
Il aura de l’eau à portée de lui (vous pouvez lui mettre une bouteille congelée enroulée dans un linge s'il fait très chaud) et ferez des pauses toutes les 2 heures pour lui donner à boire et lui faire faire une promenade (avec un harnais pour éviter les fuites dans un lieu inconnu) ; prévoyez de quoi nettoyer la cage afin de limiter les odeurs.

Pour les transports en train :
Vous devrez prendre une place spéciale « petits animaux » qui vaut généralement dans les 10 euros.
Cette place vous permet de transporter un animal en cage de transport. Les places les plus confortables vont être les places entre les wagons car l’odeur du furet gêne généralement les autres passagers (surtout si le train lui fait peur et qu’il « déglande »).
Vous pouvez donc prévoir un médicament pour le calmer avant le voyage, cela évitera certains désagréments.

Pour le transport en avion :
Le problème est plus délicat, les compagnies aériennes ont des réglementations assez strictes et vous devrez les contacter avant de réserver votre billet pour convenir des conditions de transport.
Pour beaucoup de compagnies aériennes le furet est considéré comme un animal sauvage et devra donc voyager dans une soute « spéciale » avec une cage renforcée par du grillage pour être sûr qu’il ne s’échappe pas, ainsi que suffisamment de nourriture et d’eau pour tout le voyage (certaines compagnies demandent aussi des désodorisants).
Suivant le pays d’arrivée (hors de l’Union Européenne) le furet devra rester en quarantaine pour vérifier qu’il n’est pas malade, même si son passeport est à jour.

Pour tout voyage a l’étranger :
Votre furet devra être à jour de ses vaccins habituels (maladie de carré) et il devra être détenteur d’un passeport que l’on ne peut obtenir qu’à condition d’être identifié par puce et vacciné contre la rage au moins un mois avant le départ. Sans présentation du passeport votre furet sera gardé en quarantaine à la douane. [Voir notre fiche Vaccination]

Déménagement

Lors d’un déménagement votre furet sentira des changements et sera stressé.
Pour éviter qu’il soit trop perturbé, vous pouvez respecter quelques règles simples.

Avant le déménagement :
Gardez votre furet dans une pièce que vous aurez préalablement vidée où il n’y aura pas de passage pendant le déménagement. Il sera dans une cage habituelle avec ses odeurs, ses jouets et sa nourriture.
Préparez un sac pour lui avec le nécessaire pour sa santé, du linge de rechange, de la nourriture et ses papiers.
Le furet et sa cage sont les dernières choses que vous déplacerez lors du déménagement et dans des bonnes conditions de transport (préférez l’arrière de votre voiture ou la cabine d’un camion) comme noté si dessus dans la partie vacances.

A votre arrivée dans le nouvel environnement :
Vous lui préparerez une pièce déjà aménagée ou du moins «ferret-proof». Laissez-le dans la cage le premier jour, voire les 2-3 premiers jours si vous le sentez nerveux. Un changement d’environnement est très perturbant pour un furet. Lors des premières sorties, ne le laissez pas seul et vérifiez que l’environnement de sortie est bien sécurisé (on ne pense pas toujours à tous les risques qu’il peut y avoir dans un nouvel environnement).
Lors de ses sorties, le furet risque de vous «tester», avec un nouvel environnement il peut se dire que les règles ne seront pas les mêmes. Dans ces cas, ne laissez rien passer et il redeviendra comme avant en quelques jours.
Lorsque vous lui ouvrirez de nouveaux espaces, vérifiez que son environnement est bien «ferret-proof» [Voir notre fiche habitat]
Vous pourrez lui garder quelques cartons vides les premiers jours, c’est un espace de jeux très apprécié des furets.

 
HAUT
@furetetcompagine 2007-2013 | XXX